Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 17:32

FORSC (146 associations)                                                                  

OAG (28 associations)

CAFOB (52 associations)

CPAJ (54 associations)

COSYBU (30 Syndicats)

CAPDH  (48 associations)

OLUCOME

APRODH

 

 

 DECLARATION DE LA SOCIETE CIVILE TROIS MOIS APRES L’ASSASSINAT D’ERNEST MANIRUMVA

 

1. Trois mois, jour pour jour, viennent de passer après l’ignoble assassinat d’Ernest MANIRUMVA, ancien vice-Président de l’OLUCOME tué dans la nuit du 8 au 9 avril 2009.

 

2. La famille et les amis d’Ernest MANIRUMVA , tout comme la communauté nationale et internationale ne connaissent toujours pas ni les auteurs ni les mobiles de cette abomination. La commission d’enquête qui devait fournir son rapport le 22 mai 2009 n’a jusqu’ici sorti aucun élément de son enquête.

 

3. Une première manifestation de la société civile qui devait avoir lieu le 29 mai 2009 a été interdite à la dernière minute par le Maire de la Ville de BUJUMBURA sous de fallacieux prétextes. Une deuxième marche prévue ce vendredi 10 juillet 2009 est même mise en veilleuse par un refus verbal du Ministre de l’intérieur en dépit d’une longue concertation et de toutes ses assurances vis-à- vis des représentants de la société civile ;

 

4. Entretemps, des tracts orduriers  tendant à salir et à accuser le Président de l’OLUCOME comme assassin de son vice-Président ont été jetés dans certaines rues de BUJUMBURA , en date 21  juin 2009, par un véhicule conduit par un chauffeur en tenue de police.

 

Face à cette situation, les organisations de la société civile signataires de la présente déclaration voudraient porter à l’opinion nationale et internationale ce qui suit :

 

  1. Les organisations de la société civile annoncent le lancement de la campagne dénommée « JUSTICE POUR Ernest MANIRUMVA » qui ne s’arrêtera qu’après l’établissement de la vérité sur l’assassinat d’Ernest et qui comporte une série d’actions dont :

    

 

  1. Les organisations de la société civile rappellent qu’elles ne renonceront jamais à suivre ce dossier contrairement à ceux qui veulent miser sur la lassitude et voudraient inviter tous les citoyens épris de paix, de justice et de bonne gouvernance à prendre activement part à la campagne  « Justice pour Ernest MANIRUMVA » ;

 

  1. Les organisations de la société civile déclarent qu’elles ne vont pas continuer à quémander misérablement leur droit à la manifestation.

 

  1. Les organisations de la société civile s’interrogent enfin sur l’identité réelle de ceux qui ont peur de l’éclatement de la vérité sur l’assassinat d’Ernest MANIRUMVA jusqu’au point de refuser  une marche pacifique des citoyens contre le mal et l’impunité des crimes.

 

 

                                                                                                Fait à BUJUMBURA, le 09 juillet 2009

 

                                                                   

                                                                                                      Les Collectifs et Réseaux Signataires

 

Repost 0
Published by Forsc-Burundi - dans Mobilisation
commenter cet article
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 15:56

Le Forum pour le Renforcement de la Société Civile au Burundi (FORSC) annonce qu'il vient de mettre en ligne le blog pour informer le public  de l’évolution et des événements en rapport avec la question de l’assassinat d’Ernest MANIRUMVA tué à son domicile dans la nuit du 8 au 9 avril 2009.


Ernest Manirumva était Vice-Président de l'Observatoire de Lutte Contre la Corruption et les Malversations Economique au Burundi (OLUCOME), principale organisation impliquée dans la lutte contre la corruption au Burundi. 

 

 


Repost 0
Published by Forsc-Burundi - dans Mobilisation
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Forsc-Burundi
  • : Blog créé pour la vérité et la justice sur l'assassinat de Ernest Manirumva, une grande figure de la société civile burundaise engagée dans le lutte contre la corruption et les malversations économiques. Il a été tué chez lui à Bujumbura (capitale du Burundi) au quartier Mutanga Sud dans le nuit du 8 au 9 avril 2009
  • Contact

Recherche

Liens